Respect au travail: Conseils pour reconnaître les mauvais comportements et intervenir

Respect au travail: Conseils pour reconnaître les mauvais comportements et intervenir

November 5th, 2020 Respect: Outils & Conseils, Uncategorised

Le lieu de travail est un espace pour connecter avec des collègues et pour travailler vers des objectifs communs. Tous les employés ont droit à un lieu de travail physiquement et psychologiquement sécuritaire. Les cadres et les employés ont un rôle important à jouer en cas d’intimidation, d’abus, de harcèlement ou de discrimination, également connu sous le nom de mauvais comportements. Lorsque des gens, particulièrement des dirigeants organisationnels, sont témoins ou sont conscients de mauvais comportements qui se produisent sur le lieu de travail mais n’interviennent pas, les employés qui en sont victimes peuvent avoir le sentiment que le comportement a été accepté ou normalisé. À leur tour, ils peuvent se sentir impuissants pour empêcher les mauvais comportements de se poursuivre et peuvent croire qu’ils n’auraient aucun support s’ils décidaient de signaler le comportement. Les témoins qui choisissent d’intervenir et de soutenir leurs collègues qui éprouvent des mauvais comportements peuvent jouer un rôle important dans le maintien de la sécurité physique et psychologique sur le lieu de travail.

Il faut du courage pour intervenir lorsque nous voyons un collègue adopté de mauvais comportement au travail. Voici quelques conseils pour reconnaître les mauvais comportements et intervenir efficacement afin de protéger vos collègues ainsi que vous-même:

Stratégies de gestion des mauvais comportements

Communication verbale

À faire:

  • Restez calme et en contrôle de vos émotions. Cela peut avoir un effet calmant sur l’agresseur.
  • Concentrez votre attention sur l’autre personne pour qu’elle sache que vous êtes intéressé par ce qu’elle dit.
  • Encouragez la personne à parler et essayez de rester ouvert et objectif.
  • Reconnaissez les sentiments de l’autre, en disant quelque chose comme: “Je peux voir que tu es contrarié”.
  • Soyez conscient des mots que vous choisissez et de la façon dont vous les dites.
  • Parlez lentement, calmement et de manière confiante.
  • Écoutez attentivement sans interrompre, critiquer ou offrir des conseils.

À ne pas faire:

  • Fixer ou regarder l’autre de manière insistante. Cela peut être perçu comme un défi.
  • Laisser la colère de l’autre devenir votre colère.
  • Utiliser des termes officiels, de terminologie complexe ou du jargon.
  • Communiquer beaucoup d’informations techniques ou compliquées lorsque les émotions sont intenses.
  • Dire à la personne de se détendre ou de se calmer.

Langage non-verbal et comportement

À faire:

  • Ayez un langage corporel calme: gardez une posture détendue, avec vos mains ouvertes et une expression neutre et attentive.
  • Positionnez-vous de manière à ce que la sortie ne soit pas bloquée.
  • Positionnez-vous à angle droit plutôt que directement devant l’autre personne.
  • Donnez à la personne suffisamment d’espace physique: généralement de 1 à 2 mètres
  • Positionnez-vous au même niveau que l’autre personne plutôt que de la dominer physiquement.

À ne pas faire:

  • Prendre une pose agressive ou défiante, comme:
  • debout directement en face de quelqu’un
  • les mains sur les hanches
  • le doigt pointé ou les bras croisés ou agités
  • Des mouvements brusques qui peuvent être perçus comme menaçants.
  • Démontrer de la violence physique ou de la confrontation. Éloignez-vous plutôt et demandez de l’aide à la sécurité ou à la police.

Réagir lors d’une agression physique

À faire:

  • Faites une scène. Hurlez aussi fort que vous le pouvez, essayez de crier des mots comme STOP, AU FEU ou À L’AIDE, et n’arrêtez pas de crier.
  • Donnez un coup de sifflet, activez votre alarme de sécurité personnelle, appuyez sur l’alarme de sécurité du bâtiment ou, en dernier recours, tirez sur l’alarme d’incendie.
  • Donnez aux témoins des instructions spécifiques pour vous aider. Désignez quelqu’un qui ira demander de l’aide:

“Toi, avec le chandail jaune, appelle le 911!”

  • Rendez-vous au lieu sûr le plus proche, comme un bureau sécuritaire ou dans un magasin ouvert.
  • Appelez la sécurité ou la police immédiatement après l’incident.
  • Si l’attaque ne justifie pas d’appeler la police, informez-en vos superviseurs ou les autorités de votre lieu de travail.
  • Déposer un rapport d’incident tel que ce rapport du programme Respect au travail pour vous aider à signaler ce qui s’est passé.
  • Essayez de vous imaginer réagir avec succès à différents types d’attaques.

À ne pas faire:

  • Si quelqu’un saisit votre sac à main, porte-documents ou autre effet personnel, ne résistez pas. Jetez l’objet à plusieurs mètres du voleur et courez dans la direction opposée, en criant “À L’AIDE” ou “AU FEU”.
  • Ne poursuivez pas quelqu’un qui essaie de vous voler ou de vous attaquer. Jamais.

Voici quelques conseils pour faire face à un agresseur si vous vous sentez en sécurité:

  • Dites à l’agresseur que son comportement est offensant, indésirable et qu’il doit cesser.
  • Documentez ce qui vous est arrivé. Vous devriez remplir le rapport d’incident de votre entreprise. Si aucun rapport est disponible, vous pouvez remplir le rapport d’incident offert par le programme Respect au Travail.
  • Vérifiez les politiques et procédures organisationnelles et connaissez vos droits.
  • Si le comportement est répété, signalez-le à un collègue, un superviseur ou un représentant des ressources humaines digne de confiance, et si cela contrevient à la loi, sachez que vous avez le droit de le signaler à la police, mais n’en discutez pas avec d’autres collègues non impliqués.
  • N’ayez pas peur de demander de l’aide ou du soutien de la part de l’organisation.

Et maintenant, voici comment faire face à un agresseur si vous vous sentez en danger:

  • Évitez d’être seul avec l’agresseur et assurez-vous de demeurer en sécurité.
  • Demandez immédiatement de l’aide et de l’assistance et signalez l’incident à un collègue, à un superviseur ou à un représentant des ressources humaines digne de confiance.
  • Documentez ce qui vous est arrivé en utilisant le rapport d’incident de votre organisation ou utilisez ce rapport d’incident offert par le programme Respect au Travail.
  • Ne parlez qu’à ceux qui peuvent vous soutenir et garder l’information confidentielle. En parler avec des parties non impliquées peut créer une dynamique indésirable qui pourrait compliquer davantage la situation.
  • Connaissez les politiques et procédures de votre organisation et connaissez vos droits.

L’éducation est essentielle pour outiller les employés qui sont témoins de mauvais comportements. Grâce à une excellente compréhension des mauvais comportements, de leurs impacts sur les employés et aux outils pour intervenir quand ces comportements se produisent, nous avons la possibilité d’offrir un lieu de travail sécuritaire et productif pour tous. Vous pouvez découvrir d’autres conseils utiles pour les employés et les dirigeants d’organisations par le biais de nos programmes en ligne:

CONTACTEZ-NOUS

Copyright © Respect Group Inc. All rights reserved.